Les Couleurs et leur Symbolique dans le Bouddhisme Tibétain

Publié le : 03/03/2016 16:13:57
Catégories : Bouddhisme

Les couleurs illuminent notre vie quotidienne. On leur prête souvent un sens ou une signification de convention qui changent suivant les cultures ou les religions dans les différentes parties du monde. Le Bouddhisme, en particulier le Bouddhisme tibétain, est connu pour son artisanat et ses rituels illuminés de couleurs exubérantes. Les teintes choisies, au delà de la disponibilité des différents pigments, revêtent une signification toute particulière.

Drapeaux tibétains de colorés


Une des utilisations significatives de couleurs dans le Bouddhisme découle d'un concept appelé "corps d'arc-en-ciel", "corps de lumière", ou Jalu en tibétain. Ce concept recouvre l'état le plus élevé auquel l'esprit du méditant peut accéder avant de sortir du Samsara, répétition de la souffrance et de l'insatisfaction, cycle des renaissances. C'est un état de transition ou le corps du méditant se sublime et se fond en pure lumière pour finalement atteindre l'état de Nirvana, c'est à dire d'éveil et de libération du cycle de réincarnations, les couleurs convergeant en une seule lumière d'un blanc intense.

Les principales couleurs du Bouddhisme sont ainsi traditionnellement 5 comme les 5 Bouddhas de sagesse:

Le blanc resplendissant

Le blanc est une couleur de pureté et d'émancipation. C'est aussi la couleur du savoir et de la longévité. Dans le Bouddhisme, le blanc est la couleur du Bouddha Vairochana, le Grand Soleil. Si l'on en croit les légendes Bouddhistes, la mère du Bouddha, Maya Devi, rêva d'un éléphant blanc comme annonce de la naissance du Bouddha.

Drapeaux à prières tibétains

Le bleu inébranlable

La couleur bleue est celle du Bouddha Akshobhya, dont une émanation populaire est le Bouddha de médecine ou Maître guérisseur. L'azur représente la pureté, la tranquillité, et la guérison. De manière générale, c'est une couleur de sagesse. Il existe néanmoins une différence importante entre le bleu clair et le bleu foncé.
Le bleu clair sur lequel méditent les Bouddhistes est représenté par la turquoise. Il est sans limite et porteur de la sagesse de la terre et du ciel. Il illustre aussi la dualité de la vie et de la mort, témoignant de la vie humaine.
Le bleu foncé pour sa part est associé au lapis lazuli car pour les Bouddhistes, cette pierre symbolise ce qui est pur et rare. Les pierres de lapis lazuli les plus raffinées évoquent par leur aspect le ciel nocturne orné d'étoiles étincelantes, et on leur prête un grand pouvoir de guérison.

Couleurs de Mandala

Le jaune né du joyau

Le jaune symbolise l'absence complète de forme et la vacuité, et représente la renonciation. C'est la couleur de l'humilité et la séparation d'avec le matérialisme. Le Bouddha Ratnasambhava est toujours représenté en jaune. La croyance dit que méditer sur cette couleur transforme l'orgueil en sagesse.

du jaune dans l'arc-en-ciel

Le rouge de la lumière infinie

La couleur rouge symbolise l'accomplissement, la sagesse, la chance et la dignité. Elle est aussi liée à la force de vie, au feu et à la préservation. Sa nature duale en temps que couleur symbolique du feu l'associe bien sûr à la chaleur et au bien être, mais c'est aussi une force de destruction. Dans l'art tibétain, le Bouddha Amitābha est est illustré avec un corps rouge. Cette couleur est d'ailleurs la marque d'un espace consacré dans le Bouddhisme tibétain. Il est d'ailleurs de notoriété que les portails et les autels des monastères Bouddhistes sont écarlates, ainsi que les vêtements des moines tibétains.

Le vert du succés infaillible

Verte est la couleur de l'équilibre et de l'harmonie. Elle symbolise la jeunesse, la vigueur et l'action efficace (le karma). Le Bouddha Amoghasiddhi est associé à cette couleur qui représente aussi la nature.

Le noir et l'absence

Comme dans la culture occidentale, le noir dans le Bouddhisme fait référence à l'ombre et à l'ignorance. Les Bouddhistes méditent sur cette absence de couleur pour accéder à une compréhension qui les guidera par contraste sur la voie de la clarté et de la paix. Il est utilisé aussi tel une réminiscence de la transformation du mal en bien.

Ainsi, l'idée d'un corps arc-en-ciel comme le projeté d'un prisme contient en lui toutes les manifestations possibles de la lumière et donc de la couleur. Le corps de lumière est éveil intérieur. La compréhension des principes suggérés par ces couleurs, l'application de cette sagesse à la vie et la libération des désirs est la manière dont le corps arc-en-ciel, et potentiellement le nirvana, sont obtenus.

Partager ce contenu

Nouveaux produits

Motifs et Symboles