Et les moulins tournaient, égrenant leurs prières...

Publié le : 12/11/2014 19:22:39
Catégories : Bouddhisme

Le Moulin à prières tibétain


Il est impossible de parler de bouddhisme tibétain, du mantra de la compassion « Om Mani Padme Hum », de mala, sans parler du moulin à prières, ou roue à prières. Il est également impossible d’échapper à ces roues à prières quand on voyage au Népal, au Tibet ou au nord de l’Inde. Ces roues à prières sont des cylindres métalliques, sur lesquels est gravé le mantra de la compassion « Om Mani Padme Hum », et parfois, les huit signes auspicieux du bouddhisme, connus également sous le terme « Astamangala ».

Tibetan Prayer Wheels

(Roues à prières tibétaines au stupa de Swyambhunath au Népal)


Les métaux les plus utilisés pour leur fabrication sont le cuivre, le bronze et le laiton; cependant, dans de rares cas, elles peuvent aussi être fabriquées en argent massif et en bois.

Les roues à prières tibétaines peuvent être de différentes tailles. Celles qui sont utilisées dans les monastères peuvent faire de 2 à 3 mètres de hauteur et de 1 à 2 mètres de diamètre.

Mais les plus communes sont plus petites.

Prayer Wheel in Shangri-la

(Un grand moulin à prières dans un monastère au Tibet)


L’élément le plus important dans une roue à prières est le rouleau de papier qui se trouve à l’intérieur du cylindre, et sur lequel est imprimé, ou écrit, de nombreuses fois le mantra « Om Mani Padme Hum », soit en sanskrit, soit en tibétain.

DGJ_4743

( Un rouleau de papier imprimé avec mantra de la compassion "Om Mani Padme Hum")


Il existe plusieurs sortes de roues à prières tibétaines. Il y a celles qui sont montées sur un manche en bois, et que les gens utilisent partout ; il y a celles qui ont une base, et qui se posent sur une surface plane ; enfin, il y a celles que vous pouvez fixer au mur.

Selon la croyance bouddhiste tibétaine, faire tourner ces roues à prières dans le sens des aiguilles d’une montre libère dans le vent le mantra de la compassion, inscrit sur le rouleau à l’intérieur des roues.

Les roues à prières sont principalement présentes dans les monastères bouddhistes au Népal et au Tibet. Les pèlerins utilisent les roues à prières montées sur un manche. Ils les font constamment tourner, en récitant le mantra. De nos jours, les gens possèdent des roues à prières dans leur propre maison, soit pour la religion, soit comme élément de décoration.

Partager ce contenu

Nouveaux produits